The ocean at the end of the lane by Neil Gaiman

SCROLL DOWN FOR ENGLISH VERSION !!!

Pages : 178

Langue originale/Original language : Anglais/English

Obtenu/got : Kindle

Lu en/ Read in: Anglais/English(lu en 2015!)

Titre français : l’océan au bout du chemin

Couverture française

l_ocean_au_bout_du_chemin

 

Mon appreciation :

Bien aimé. Très gaimantesque

 

L’histoire en bref : 

Un homme revient dans la région de son enfance et se remémore tous les événements étranges passés lors d’un été lorsqu’il avait 7 ans.

 

Mon avis : 

On se retrouve ici dans un univers complètement gaimantesque. Plusieurs génération de femmes sorcières ( même si elles ne sont pas appelées comme ça, c’est, je pense, la manière la plus simple de les décrires), une mare océan, des oiseaux dévoreurs d’événements et créatures magiques, des vers de terre baby sitter.
Si vous avez lu ou vu Stardust alors cet univers vous est familier (d’où ce que j’appelle l’univers gaimantesque).
Cette histoire nous est conté du point de vue d’un adulte, retourné en enfance le temps d’un après-midi chargé de souvenirs. Une histoire où se mêle le monde magique et le monde réel, où la frontière est même très infime. Ici aussi les deux univers cohabitent comme pour Stardust. Si bien d’ailleurs qu’on y goûterai bien un peu nous aussi ( entre caresser cet adorable chaton et goûter ces mets succulents de la ferme des Hemstock) et où les événements graves peuvent être effacés( si seulement!)

Cela nous fait réflechir également à notre propre enfance. L’exagération de certaines situations du point de vue de l’enfant par opposition à l’esprit peut être un peu trop rationnel des adultes. Finalement, dans le monde réel les monstres existent aussi…N’aurait-on pas perdu quelque chose en route en grandissant? Notre hero sans nom, finalement, ca pourrait être nous.

Ce n’est pas une lecture qui fait peur mais qui fait malgré tout parti du monde magique et pas que, parfaite pour Halloween !

 

The ocean at the end of the lane by Neil Gaiman

My liking :
Liked it, can’t be mistaken, definitely Gaiman’s world!

The story in short :

A man comes back in the area of his childhood and he remembers some dark and strange events that happened when he was 7 years old.

My opinion :

We are definitely in a world created by Gaiman. Several generations of witches ( although they are not called so, I think it is the easiest
way to describe them), a pond that is a ocean, birds eating events and other magical creatures, worms baby sitter…
If you’ve seen or read Stardust then you will know what atmosphere and universe I am talking about.
The story is told by an adult who went back in his childhood the time of an afternoon full of emotions. A story where magical world
and real one meets, where the boundry is so slim. Here both worlds live together and feed each other, like in Stardust. So much that
it makes us want to stroke this little kitten or have a taste of those mouthwatering dishes at the Hemstock farm and if only some events
could be erased as well in our world!!

It takes us to our own childhood and makes us wonder. The exaggeration of some things or event that can come out of a child’s mouth in
opposition of maybe the too rational and rigid mind of an adult. Because after all, monsters exists…Haven’t we lost something in growing up?
Our nameless hero, it could be us.

It is not a scary read but the magical world is a perfect setting for a Halloween read!!

Advertisements

6 thoughts on “The ocean at the end of the lane by Neil Gaiman

  1. Je ne connais l’auteur qu’à travers la jeunesse (coraline ou Nobody Owens) et j’aime beaucoup ! Il faudrait que je me lance dans le reste de ses romans ! Je crois que j’ai Stardust dans ma pal!

  2. J’aime beaucoup ton avis et je te rejoins sur le fait que, au 1e degré on ne comprend pas forcément le sens de l’histoire, mais au 2e, on peut le voir comme entièrement raconté par l’enfant et ce que l’esprit d’un enfant peut voir, comment il appréhende la réalité. J’ai beaucoup aimé 🙂

    • Je suis contente qu’il t’ai plu. Il m’en reste encore quelques uns a découvrir de lui mais en général je ne suis pas déçue. Et effectivement, j’ai bien aimé ce deuxième degré dans celui ci

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s