Human remains by Elizabeth Haynes

SCROLL DOWN THE PAGE FOR ENGLISH VERSION!!

Ce livre fait parti du challenge de ma PAL fond au soleil

 

Pages : 385

Lu en /Read in: Anglais/English

Langue originale/Original language: English

Obtenu/Got: Kindle

Pas encore traduit en français

Mon appréciation :

Bien aimé. Se lit bien. Ne pas le lire au déjeuner!

L’histoire en bref :

Annabel travaille comme analyste à la police. Elle est un peu du genre vieille fille, rondelette, vivant seule avec son chat, allant voir maman et lui faisant ses courses plusieurs fois dans la semaine depuis qu’elle est tombée. Annabel n’a pas d’amis, ne connait pas ses voisins ou plutôt, les a aperçus une fois, un couple mais bon, elle ne les connait pas. D’ailleurs, ils ont peut être déménagés parce que ça fait un bail qu’elle ne les as pas vus. Alors quand un soir, elle se retrouve à casser la vitre de ses voisins parce qu’elle a vu une lumière et que personne ne répondait à la porte, le spectacle auquel elle assiste est loin de ce qu’elle avait imaginé…sa voisine…en state de décomposition avancé. Choquée, de retour au bureau le lendemain, Annabel devient obsédée par les corps en décomposition et se rend compte que cette année la, le chiffre a augmenté considérablement et que ça ne peut pas être un hasard. Aucune effraction, on dirait que les gens se sont laissés mourir de faim…Mais puisque personne ne semble y porter d’intérêt au boulot, elle va mener elle même son enquête, à ses risques et périls.

Mon avis :

Alors voilà, parfois on a envie d’un bon policier, si possible un peu gore mais bon, pas trop parce qu’on veut surtout se vider la tête, pas la remplir d’atrocités. Human remains est le roman qu’il vous faut, même si je vous conseillerais de lire ABSOLUMENT comme ton ombre ( du même auteur) qui est génial. Dans son deuxieme roman, revenge of the tide, Elizabeth Haynes semblait avoir perdu un peu sa flamme qu’on retrouve (en moins puissante mais quand même) ici.

Annabel est un cliché, c’est vrai, comme d’autres personnages du livre. Mais l’auteur l’utilise intelligemment car quand bien même elle coche les cases d’un prototype geek version femme, on ne s’attend pas forcément à ce qui arrive dans le livre…que je ne peux pas vous révéler évidement!

Autres personnages, on a Sam Everett, un journaliste qui sera du côté d’Annabel pour mener son enquête. Un petit jeune qui vit chez ses parents. Et puis on a Colin.

Le récit alterne le point de vue d’Annabel et celui de Colin. Qui est Colin? Et ben c’est un homme dans la trentaine, physique un peu passe partout qui travaille à la mairie. En apparence très simple mais en réalité très complexe. Mais Colin a un secret. Chuuuuut! A vous de le découvrir.

L’originalité aussi dans ce roman, et c’est un petit plus à mon avis, c’est l’intervention des morts. Nos morts sont parsemés dans le récit au fur et à mesure qu’on découvre de nouveaux corps et ils nous racontent leur histoire, comment il en sont venus à être retrouves morts, seuls, dans leur appartement, s’étant donné le choix de mourir.

Dans ce thriller, le principal sujet, c’est la mort mais pas n’importe quelle mort, le suicide. Ce n’est pas un suicide “classique” puisqu’ici les gens se laissent mourir de faim, sans souffrir, ils s’endorment. L’auteur soulève le débat des gens qui meurent chez eux, dont personne ne soucie et qu’on découvre des mois après sans qu’aucune sonnette d’alarme n’ai été lancée. Des cas comme ça, ça existe dans la vraie vie et ça fait réfléchir ( sans que ca soit des suicides, juste des morts naturelles). Et ici elle ne vous parle pas que de personnes âgées, des jeunes aussi. Des gens devenus tellement invisibles et seuls que personne ne s’inquiète. Car si l’on existe plus aux yeux de la societé, quelle est la valeur de notre existence? Ce livre interroge la légitimité d’un tel acte qui diffère des autres suicides car il n’y a pas de famille ou d’amis. Un sujet un peu tabou ou dérangeant qui est, je trouve, bien traite dans ce livre.  

On apprécie également l’interview de l’auteur à la fin du livre où elle décrit comment elle en est venue à écrire sur ce sujet et sa vision des personnages.

En conclusion, un bon thriller de l’été. Elizabeth, continue comme ça, tu es en train de revenir en force!

 Human remains by Elizabeth Haynes

images

My liking :
Liked it. Easy read. Don’t read it at lunch time though!

The story in short :

Annabel is an analyst at the police. She is a bit of a loner single, carrying extra weight, living alone with her cat, going to see mum a few days a week to do her shopping since she fell. Annabel hasn’t  got any friends and doesn’t know her neighbours. Well, she saw them once, a couple it was but doesn’t know them. In fact, they might have moved out because
it has been a while she hasn’t seen anyone. So one night, she finds herself breaking her neighbour’s window because she saw a light and no-one answer the door. What she is
about to see it far from what she expected…her neighbour, the woman…in a advanced
decomposition. Stunned, the morning after, she starts to get obsessed by it and look on the data base to find out that there has been an increase in the number of body found for this year. It can be a coincidence. No break in, it seems those people just let tehmselves starve to death…Because nobody seems to be interested at work, she decide to investigate herself, at her own risks.

My opinion :

Sometimes you want a good thriller, if possible a bit gruesome but not too much because you want to empty your mind and not fill it with horrible thoughts, Human remains is for you, even if I would recommend first into the darkest corner, her first book which is great. In her second book revenge of the tide Elizabeth Haynes seemed to have lost a bit her modjo that we find back here (even if still less good than the first).

Annabel is a cliche, this is true, along with some other characters. But the author uses it cleverly and although Annabel seems to tick all the boxes for the cliche of the nerd/geek in the woman version, we don’t necessarily expect what happens in the book…that I can reveal of course!

Other characters, Sam Everett, a journaliste on Annabel’s side to help her investigate.
A young man still living at his parent’s. And then there is Colin.

The narration alterns between Annabel’s point of view and Colin’s. Who is he? Well, he
is a man (obviously), in his 30’s with an unnoticable physique who works at the council.
From the first thought, very simple but in eality, very complex. Colin has a secret. shhhhhush! It is for yourself to find out.

The original thing as well in this thriller and is a bonus I think is the intervention of the dead. Our dead people are spread along the book and when  new body is discovered
the dead person tells us their story, how they ended up alone in their home, being given the choice of dying.

This thriller is about death but not any death, about suicide. And even so not even
the “classical” ones, because here people let themself starve to death without any pain, they just cease existing. The author rises the debate about people who choose to die at home,
people that no one care about and that are found many months after without anyone noticing anything. Some cases like this exist in real life, without necessarily beeing a suicide, even natural death, well it makes you think. Here the author is not talking only about old people but of any age. People who got so invisible and alone that no one is worried. Because if you cease to exist to the world, what is the value of your existence? The book make us think about the legitimacy of that kind of act that is different from other suicide as there is no family or friend behind.

To sum up, a good thriller for the summer. Elizabeth, carry on like this, you are coming back in force!

Advertisements

2 thoughts on “Human remains by Elizabeth Haynes

  1. Un jour, si tu découvres que la porte de ta maison a été forcée … Ne hurle pas, ça ne sera que moi qui aurais cambrioler ta bibliothèque ! Bon… Pour le coup c’est un kindle.. Mais je le prendrais aussi !

    • haha!! D’accord, je regarderais ma bibliotheque en premier! Tu l’avais lu comme ton ombre? parce que celui la est vraiment bien, en 2eme position vient celui ci. Mais commencer par le meilleur n’est pas toujours la decision la plus sage. Et puis Kindle ou pas, tu peux le telecharger aussi en anglais! tu n’auras pas de probleme apres lire agatha christie!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s