Fusilier marin commando de la France Libre de Maurice Chauvet/Marine’s commando of Free France by Maurice Chauvet

SCROLL DOWN THE PAGE FOR ENGLISH VERSION!!!!!!

Voili voilou, on y est, les 70 ans du débarquement. TADA!!!! Attention l’article est long!

Pour cette occasion et parce qu’elle a bien raison, Sophie des bavardages de Sophie nous a préparé un challenge : D-day sur les blogs!

Le logo ci-dessus est le sien, préparé tout spécialement. Le principe de ce challenge en quelques mots : pour commémorer l’anniversaire du débarquement, pour ne pas les oublier nos soldats qui nous on sauvés, on lit ou on prend une photo, on dessine, on fait quelque chose qui soit en rapport avec la seconde guerre mondiale. Le rendez vous, c’est aujourd’hui et je vous présente ma lecture (parce que je vous ai déjà montré des photos).

Mais avant, je voudrais ajouter une petite note à propos de cette période. Tous les ans, il y a beaucoup d’émissions à la télé parlant de la seconde guerre mondiale et plus précisement du débarquement et chaque année, avec mon chéri on les visionne. Et chaque année, je realise qu’il y a de moins en moins d’anciens soldats qui sont là pour témoigner et ca me rend triste. Parce que les anciennes guerres (d’il y a très très longtemps), on ne s’en souvient plus ni ne les célébrons. Que restera-t-il de la 1ère et 2nd guerre mondiale d’ici 100 ans? Est-ce qu’elle aura toujours autant d’impact sur les generations à venir? Est ce qu’elle sera toujours autant célébrée? Alors pensez-y la prochaine fois que vous verrez un pti vieux ou une ptite vieille, ils ont sans doute vécu la guerre et on tant à nous apprendre. Ce sont nous les jeunots qui ne connaissont pas grand chose à la vie, à la survie et à la notion de patrie. C’est sans doute la derniere grande célébration avec des vétérans, que l’on commémore car dans 10 ans, s’il y a encore, ils ne seront  plus qu’une minuscule poignée. Je suis vraiment déçue de ne pas pouvoir participer aux évenements et comme mon collègue me l’a souligné, nous aurions dû avoir un jour ferié pour l’occasion (dans le sens ou les anglais on eu un jour ferié pour l’enterrement de Diana ou pour le Jubilee alors pourquoi pas pour remercier des centaines de vétérans qui ne seront bientôt plus là? ). Ce qui me fascine également est la précision avec laquelle beaucoup d’entre eux se souviennent! De penser que moi même je n’arrive pas a me souvenir de choses pourtant importantes dans ma vie et eux vous narrent minute par minute ce qui leur est arrivé!

Le journal de ce matin : Juste de le lire ca m’a donné les larmes aux yeux…

journalpage photo 3(6)

 

 Voila c’est la fin de ce petit aparthé, venons en à ma lecture.

Fusilier marin commando de la France Libre de Maurice Chauvet

 photo 1(2)

Quoi de mieux pour célébrer le débarquement que de lire une BD racontant l’histoire vraie de Maurice Chauvet?

Je me permets de raconter ce qui arrive car je ne juge pas ce récit de roman à suspens où je gâche une histoire alors les faits réels je vais les relater dans ce qui suit. Si vous ne voulez pas savoir, passez votre chemin et lisez la BD!

Maurice est un jeune soldat. Ses aventures et son expérience, il la traduit dès qu’il peut en croquis après les combats. A la fin de la guerre, il met ses croquis au propre et ils sont publiés dans un journal de l’époque sous le nom de Lancelot car Maurice ne veut pas mettre son vrai nom. D’autres croquis devaient être publiés mais le journal ayant fait faillite, le projet est tombé à l’eau. Des années plus tard, à l’occasion des 60 ans du débarquement, cette BD est publiée regroupant tous les croquis de notre Maurice.

Maurice, l’armistice en 41, il n’y a pas cru. Alors il a entendu parler de gens qui comme lui n’y croyaient pas et se regroupaient pour continuer le combat. D’autre part il sait que les Anglais eux, continuent. Il laisse les français qui célèbrent ce qu’ils pensent être une future démobilisation. Il en parcours du chemin pour finalement atterrir à Londres. Il prend plusieurs bateaux, franchit des lignes de démarcation, échappe à des arrestations, va à Dahomey, Dakar, Casablanca, s’enfuit par barque avec deux norvégiens, se font arrêter et mettre en prison en Espagne. De prison en prison il atterri dans un camps de concentration en Espagne où il restera 18 mois. Affaibli à sa sortie en 43, il retourne a Casablanca, retrouve les Forces Françaises Libres qui le prennent avec lui. Encore un petit périple et il arrive enfin à Londres. Son voyage au départ de Paris lui aura prit 882 jours…En Angleterre il se porte volontaire pour les commandos. Pour être commando, il faut passer un entraînement très dur qui se passe en Écosse. Par exemple, dès le premier jour, pour une première élimination, les soldats doivent parcourir avec tout leur équipement, 11 kilomètres en 60 minutes!

Mais notre Maurice qui pourtant sort des camps à une volonté de fer, il et gouverné par son désir de sauver sa patrie en débarquant en Normandie pour la grande opération et il franchit le baraquement à la 60ème minute.
Après de nombreuses opérations ou il verra d’autres unités partir en mission pour parfois ne pas revenir, son tour vient enfin, le 6 juin 1944 il débarque dans son pays natal sur la plage d’Ouistreham. La suite on la connaît, ce moment va marquer un renouveau dans la guerre et sans lui, l’Europe aurait dans doute une tout autre face. Nos français épuisés, perdant espoir accueillent ces anglais, canadiens, américains et français (!) à bras ouverts. Alors merci à tous, merci à Maurice pour son aide, pour sa force, lui Maurice Chauvet, un héros parmi tant d’autres.
Je vous ai raconté son histoire en abrégeant et je vous invite a découvrir ses dessins.

photo 2(7) photo 3(7)

Voilà un témoignage qui relate des faits qui datent de 70 ans! 70! J’ai tellement de mal à réaliser. Il y a une différence entre voir et vivre. Ce qu’on voit à la télé de relatera jamais ce que ces gens ont ressenti. Les joies, les déceptions, les morts, les miracles. Et vraiment quand j’ai lu le témoignage de Maurice, je me suis dis que de la force il en avait. Personnellement dès la première épreuve des commandos, sans doute après 5 minutes d’effort j’aurais dit ” bon, désolé les gars mais ça sera dans moi. Bonne chance, moi je suis cre-vée! Pfiou! J’en peux plus. Bon allé salut hein!”

Maurice, j’en avais parlé l’année dernière lorsque j’ai fait mon voyage en Normandie parce que je l’ai découvert dans un documentaire sur la télé anglaise qui suivaient à la minute près plusieurs soldats dont Maurice Chauvet, c’est comme ça que je l’ai connu.
Si vous souhaitez vous procurer la BD, je vous recommande Amazon ou peut être des librairies très spécialisées mais même en Normandie l’année dernière je ne l’avais pas trouvée. 
maurice_chauvet1 FLOUTER-Ouistreham 080508-JM TANGUY 051

Maurice Chauvet ( photos prises sur internet). La deuxième photo date de 2008 car depuis il est décédé (à gauche sur la photo).

MERCI A TOUS

Quelques mots de Maurice Chauvet au début de la BD

“Que dire, si ce n’est ma gratitude au peuple britannique qui nous permit, en reprenant les armes, de retrouver notre honneur?

Je pense à tous ceux que j’ai rencontrés ou croisés qui, moins chanceux que moi, disparurent dans cette aventure. Ils vivent à jamais dans ma mémoire tels que je les ai connus, plus heureux que nous qui leur avons survécu, car ils ne seront vraiment morts que lorsqu’ils auront été oubliés. Ils n’ont connu ni la maladie ni le poids des ans, ils ont joué jusqu’au bout le jeu qui nous était proposé et qui nous promettait la mort ou la gloire.”

 

 

Here we go, here we are, the 70th anniversary of D-day! TADA!!!

For the occasion and because she is right to do so, Sophie from the blog les bavardages de Sophie prepared a challenge : D-day sur les blogs!!

The logo you can see above has been made by her. Briefly, this challenge is about celebrating and remembering D-day, to not forget the soldiers who saved us, we read or we take a picture, draw something about the second world war. The appointment is today so I show you what I read ( and because I already showed you some photos).
But first I would like to add a note about all this. Every year, there are a a lot of TV programs about them and especially about D-day and each year, we watch them with my other half. And each year, I realise that there are less and less soldiers still alive to talk about their experience and it makes me sad. Because old wars (from a looonng time ago) we don’t remember them. What will be left of the 1st and 2nd WW in a hundred years time? Will they still have an impact on the future generations? Will they be still celebrated? It is already unlikely that there will be a 80th with any veterans. So think about it the next time you see a old man or old lady. They probably lived that period and have so much to teach us. It is us, the youngsters who don’t know a lot about life, survival and the meaning of nation. And like one of my colleague said to me, we should have had a bank holiday today. A bank holiday for Diana’s funeral, for the Jubilee but not for the last anniversary/decade of D-day to celebrate hundreds of people who fought for us? And when I think how amazingly they remember nearly minute by minute those days when I can’t even remember most of important moments of my life! Here is the end of this little thing I wanted to say.  

The paper this morning, just to read it brought tears to my eyes…:

journalpagephoto 3(6)

 

 Marine’s commando of Free France by Maurice Chauvet

Which better way to celebrate D-day than to read a graphic book telling the true story
of Maurice Chauvet?

I take the liberty to tell you the story written in it because I consider that it is not
really a suspens story as those are true facts. So in case you don’t want to know, don’t
read the following!

Maurice is a young soldier. His adventures and his experience, he translate it in drawings
as soon as he can after the fight. At the end of the war, he redraw them properly and they
get published in a newspaper of the time under the name of Lancelot because he doesn’t
want to put his name on it. Other drawings are supposed to be published but
unfortunately the newspaper went bankrupt and the project neversaw the light.
Many years after, for the 60th anniversary of D-day, this book was published.

Maurice, the armistice in 41, he doesn’t believe in it. He heard of people who like him
didn’t believe in it and were getting together to keep on the figth. And he knows that
English people are still on. He leaves the french who are celebrating what they think is the
end of the war and he goes through a long journey to end up in London. He takes a few boats, go through the demarcation line, escape some arrests, goes to Dahomey, Dakar, Casablanca, escape with deux norvegian in a small boat but they get arrested and put in prison in Spain.
From prison to prison, he ends up in a concentration camp in Spain where he will stay for
18 months. Wickened, he gets out and goes to see in 43 the Free French troops who take him with them.Another adventure trip after, he finally gets in London, 882 days after he left Paris…In England he volonteer for the commandos where the training is very very hard in Scotland. For example, the first day, they have to do 7 miles with all the equipment in 60 minutes.

But Maurice even wickened, has a will power, governed by the fact that he wants to go
to Normandy for the big operation and he gets to the unit on the 60th minute.
After many operations where he will see many other units going in mission and not always
coming back it is finally his turn. The 6th of june, he arrives in Normandy on his mother land
on Ouistreham beach.

The rest is history, this moment will set a renew in the war and changed the war. Our french
tired, loosing hope welcome those english, american, canadians and french(!) with arms
wide opened. So thank to all of you, thank you Maurice for you help, your strength, to you,
Maurice Chauvet, a hero amongst so many others. I invite you now to have a look at his drawings.

photo 2(7)photo 3(7)

Here was a story about what happened 70 years ago! I have so much trouble to realise.
There is a difference between to see and live. What we see on tv will never make you feel how people felt. Joy, disappointment, death, miracles. And really, when I read Maurice’s story, I thought, God he had some strength that man. Personnaly, if he had been me, well, I would have said after the first 5 minutes of the 7 miles run “look guys, I am absolutely
shattered so I’m stopping here. See ya!”

Maurice, I told you about him last year when I did my trip to Normandy because
I discovered him in a tv program. They were showing a few soldiers hour by hour
on D-day an Maurice was one of them. The book unfortunately doesn’t exist in english I think so that’s a shame for the english readers.

maurice_chauvet1FLOUTER-Ouistreham 080508-JM TANGUY 051
Maurice Chauvet (photos found on the internet). On the second photo, he is on the left, it
was taken in 2008 ans since then, he died.

Thank to you all.

A few words at the beginning of the book by Maurice Chauvet :

” What can I say except that I am grateful to english people who allowed us,
to take back our weapons and find our honor back.
I think of all those that I met or just saw, less lucky than me who disappeared in this
adventure. They will live forever in our memory the way I knew them, happier than our lot
who survived because they will be dead only the day they will be forgotten. They didn’t
know illness and the weight of the years, they played the game till the end, game
that was making us either death or glory.”

 

Advertisements

8 thoughts on “Fusilier marin commando de la France Libre de Maurice Chauvet/Marine’s commando of Free France by Maurice Chauvet

    • Merci beaucoup 🙂 oui je crois qu’on ne le répètera jamais assez. C’est a nous de maintenir le souvenir pour les générations suivantes…

    • Je t’ai mis la larme a l’oeil???c’est surtout a Sophie qu’il faut dire merci car c’est Elle qui, avec son challenge m’a poussé a faire cette lecture. Mais j’avoue que j’etais bien emue (pour ne pas dire en larmes…fille sensible que je suis) en regardant la ceremonie a Ouistreham. J’ai décidé que je voulais rencontrer un vétéran pour qu’il me raconte son histoire.

  1. Cet article est vraiment beau, et tu as tout à fait raison.
    Personnellement, à chaque fois qu’on me parle du débarquement je trouve ça fou, tous ces hommes qui ont quitté leur patrie pour aller se battre sur des plages étrangères. Qu’avaient ils à l’esprit à ce moment là ?
    As tu entendu parlé de cet ancien combattant de 89ans qui s’est échappa de sa maison de retraite pour aller en Normandie pour la commémoration ?

    et je viens de lire ton dernier commentaire, et moi aussi je me suis dit ça l’autre jour, que j’aimerais parler à l’un d’entre eux !

    • Merci beaucoup! 🙂 Oui j’ai trouve ca genial et tres emouvant cet histoire! Quand j’ai vu son sourire edente et ses yeux qui petillaient apres son aventure, j’en ai eu les larmes aux yeux! Il faudrait que tu te renseignes aupres d’une association, tu pourrais faire ca cet ete lors de tes vacances en France! Je me dis qu’il ne faut pas attendre qu’il soit trop tard et repousser ce genre de chose.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s