Life after life by Kate Atkinson

SCROLL DOWN THE PAGE FOR ENGLISH VERSION!!

Pages : 562

Lu en /Read in: Anglais/English

Langue originale/Original language: Anglais/English

Obtenu/Got: Kindle

Titre français / french title :  Pas de traduction à ce jour

Mon appréciation :

Beaucoup aimé dans l’ensemble, surtout l’idée.

L’histoire en bref :

Ursula nait l’hiver de 1910 alors qu’il neigeait abondamment, que la sage-femme était bloquée, que son père n’était pas présent. Une chance que le docteur était là pour couper le cordon qui s’était enroulé autour de la tête du bébé. Aux alentours de ses 5 ans, elle se noie en Cornouailles alors qu’elle est avec sa sœur.

Ursula ne voit pas le jour en cet hiver 1910 car le cordon autour de son cou lui a ôté tout oxygène et elle est morte née. Le docteur a été bloqué par la neige et n’a pas pu venir.

Ursula est née l’hiver de 1910 entourée de son papa et de sa maman. Un été alors qu’elle est encore petite, elle a failli se noyer et a été secourue par un homme qui était sur la plage.

Ce livre explore toute la possibilité des “et si”. Ce n’est pas une histoire, ce sont des histoires d’Ursula et de ses vies. Le plus incroyable, c’est qu’Ursula s’en souvient.

Mon appréciation :

J’ai beaucoup aimé l’idée de ce livre. Ici l’auteure ne s’est pas limitée à une histoire avec ses personnages mais des histoires, une infinie de possibilités et c’est ce qui rend le livre à la fois confus et très intéressant.

Avec une trame pareille, il est impossible de classer les évènements par ordre chronologiques (du moins, ça marche dans mon résumé pour vous donner l’idée mais dans un livre entier ça ne fonctionnerait pas). Il vous faut donc avant de commencer ce livre, accepter l’idée que vous allez vous emmêler les pinceaux et y trouver quelques longueurs. Mais ça ne fait rien, parce que ce n’est pas important au final. Laissez vous porter par l’histoire ou la vie que vous lisez d’Ursula et non celle d’avant. Celle d’avant, c’était une autre possibilité, une autre vie.

Mes petites recommandations faites, passons au contenu et à la forme. Le texte est bien écrit, il est très facile de rentrer dans une histoire et j’ai découvert pleins de nouveaux mots! Les personnages quant à eux sont plus ou moins fixes, on a la famille proche qui reste la même dans toutes les vies et des personnages qui s’ajoutent ou n’existent pas dans les suivantes ou qu’on retrouve. On dirait vraiment que l’auteur s’est amusée avec eux. Et nous même ça nous fait plaisir (ou non, ça dépend du personnage) en voyant un personnage revenir dans une vie suivante, comme pour dire “c’était écrit”.

Au départ, on peut croire à une succession de vie pour une amélioration. La vie d’Ursula n’en devient pas meilleure mais simplement autre. Ce qui ne vous empêchera pas d’avoir sans doute vos propre préférences de scénarios. Vous même vous allez parfois vous attacher et allez regretter l’issue…

Cette Ursula, on la connait presque par cœur à la fin, on a vu son caractère évoluer, changer selon les événements qui lui arrivent et on l’aime bien! Tantôt courageuse (essayer de tuer Hitler, c’est pas rien quand même! dans un des premiers chapitres), tantôt malheureuse, heureuse, malchanceuse, timide. On la découvre dans toutes les situations possibles de la vie et bien sur, la guerre joue un très grand rôle dans l’histoire et détermine certains événements. Et ce qui est formidable, c’est de voir que de vies en vies, elle se souvient de choses et ça nous fait nous interroger plus sur nos propre impressions de déjà-vu.

Le livre est parfois émouvant, parfois nous fait sourire. En gros il nous touche. Pour ceux qui ont aimé les films” un jour sans fin” et ” l’effet papillon”, c’est un livre que je conseille.

En conclusion c’est un livre dont j’ai beaucoup aimé l’idée et quand bien même on est parfois un peu confus, c’est l’ensemble qui me plait. Cette idée qu’il n’y a pas une possibilité mais des possibilités et que chaque chose que nous faisons a une influence sur notre futur. Dans la vie,  je pense qu’il y a une raison pour tout (en tout cas dans la plupart des cas) et qu’on a une sorte de destin. Ici il n’y a pas un destin mais des destins du point de vue du lecteur. Il nous fait voir plus loin, à une autre échelle. Alors dans votre prochaine vie, ouvrez l’œil, je serait peut être dans les parages! 😉

Life after life by Kate Atkinson

photo(11)

My liking :

Really liked it overall, especially the idea of the book.

The story in short :

Ursula was born in 1910 when it was snowing a lot, the midwife was stuck and couldn’t come, and her Dad was away. A luck that the doctor manage to arrive and cut the umbilical cord around Ursula’s neck. When whe was about 5 years old, she drowned in Cornwall while
she was with her sister in the sea.

Ursula wasn’t born in 1910 because the umbilical cord deprived her for too long of oxygene
and she was a still born. The doctor was stuck by the snow and couldn’t come.

Ursula was born in 1910 with her mum and dad around her. One summer, when she was still a little girl, she nearly drowned but was rescued by a man who was on the beach.

This book explore all the possibility of “what if”. It is not a story but stories, Ursula’s lives. And you know what is incredible? It is that she remembers them.

My opinion:

I really liked the idea of this book. Here the author didn’t limit to one story with some characters but stories and an infinity of possibilities and that makes this book both confusing and very interesting.

Whith that sort of book, it is impossible to order things in a chronological way like I did for the story in short. In a whole book, that would be impossible so the author jumps from life to life without any real order, that’s why sometimes you will be confused but nevermind, it is a bit irrelevant in the end. Just let yourself get into the lives and forget about the others, the other one was only another possibility.

My recommandations done, let’s talk about the content and the form. The text is well written,
it is easy to get into a life and I discovered loads of new words. The characters are more or less the same, we have the close family that stays the same in all the lives and others that add to the equation or don’t exist at all in this or that life. It is sometimes with pleasure that we find them again as if to say “they had to meet”.

At the start, we can think that the new life is going to be better but it is not better, it is just different. Even it you might have a preference for one of the lives and regret the issue…

This Ursula, we finish by knowing her by heart, we discovered her in so many situations and we like her. Sometimes courageous (to try to kill Hitler in the first chapter, now, that’s brave!), sometimes shy, happy, unhappy, lonely, unlucky. The war of course is playing a big part in the book and has a consequence on the stories. And what is amazing is that Ursula remembers some of her lives and that makes us wonder about our own “deja-vu” impressions.

The book is sometimes moving, sometimes gonna make you smile. For the ones who like
the Groundhog day and the Butterfly effect in movies will like that sort of book.

In conclusion, it is a book that I really liked for it idea and even if sometimes it is confusing, overall it is a good book. The idea that there is not one possiility but many and that everything we do has a consequence. In life, I think nearly everthing happens for a reason and that we have a fate. Here it is not a fate but fates from the reader’s point of view. It makes us see further, on another scale. So open your eyes in your next life, I might be around! 😉

Advertisements

4 thoughts on “Life after life by Kate Atkinson

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s