Bridget jones: Mad about the boy by Helen Fielding

SCROLL DOWN THE PAGE FOR ENGLISH VERSION!!

Pages : 386

Lu en /Read in: Anglais/English

Langue originale/Original language: Anglais/English

Obtenu/Got: Kindle

Titre français / french title : Amazon dit que le titre est indisponible en france?

Mon appréciation :

J’ai beaucoup aimé voire adoré par moments. Pour ceux qui ont aimé les précédents.

L’histoire en bref :

Bridget a maintenant la cinquantaine (et oui ça file!), a deux enfants Billy et Mabel et est veuve…Darcy est mort à la suite d’…à vous de le découvrir.

Elle a regrossit, se sent seule, n’est pas du tout organisée. Ses amis veulent d’urgence qu’elle se remette d’aplomb car elle va redevenir une nouvelle vierge si elle continue. Ça fait 4 ans que Darcy est mort et il faut aller de l’avant, il n’aurait pas voulu qu’elle reste seule.

C’est parti pour un nouveau départ. De nouveaux livres de self coaching, s’inscrire aux sites sociaux du web, planning pour les enfants, l’écriture d’un scenario, amour voilà Bridget!

Mon avis :

Qu’est ce que ça m’a fait du bien cette lecture! Après le lugubre du livre précédent, quelle légèreté! Et qu’est ce que ça fait bizarre de lire Bridget si (vieille)! Oui bon d’accord 51 ans c’est pas vieux mais c’est que dans mon esprit, Bridget, elle changeait pas, elle avançait pas en âge! Et il m’a fallu plusieurs pages pour me dire que si si, elle est plus âgée.

Mais revenons en à l’histoire. Donc Bridget est plus âgée, elle a plus de responsabilités et en plus elle est veuve donc doit faire le rôle des deux parents. Elle a toujours un nombre incalculable de tuiles ou de situations ou elle se ridiculise ce qui est très drôle pour nous, lecteur.

Côtés negatifs, deux choses. La première c’est le placement abusif du GAAAHH qui revient très souvent et parfois à peu d’intervalle. On peut passer outre, certes.                               La deuxième, essayer d’être trop “dans le coup” (rien que cette expression me fait passer déjà pour une has been) avec Twitter, Facebook, Xbox. Alors je sais que cela fait partie de notre monde actuel et qu’évidement, il y a plus de 10 ans, on avait pas tout ça. Mais ça m’a fait pensé au dernier tome d’Armistead Maupin des chroniques de San Francisco ou d’un coup, l’apparition de l’Iphone ou l’Ipad dans le texte, ça gâche un peu l’image et la nostalgie qu’on avait liée aux personnages. Ce que j’avais aimé par exemple avec les Morues de Titiou Lecoq c’est qu’elle avait remplacé le nom de Myspace par un nom fictif. Ce qui fait qu’on voyait tout de suite la référence sans y retrouver notre quotidien. La encore, c’est une question d’adaptation et à la fin , je m’y étais faite.

Il y a des passages un peu à la Sex and the city ( la série) donc forcement, pour ceux qui n’aiment pas ça ne leur rappellera rien. J’ai sinon pouffé et rit plusieurs fois notamment avec les bourdes de Bridget en imaginant vraiment les scènes. Et j’aimerais vraiment que ça sorte au cinéma parce que j’avais même presque préféré les films aux livres.

Dans ce tome, elle semble d’un côté mener la belle vie. Pas de travail de bureau où il faut être discipliné et rigoureux, elle travaille quand elle veut et passe le plus clair de son temps sur Twitter à gagner ou perdre des followers. Elle n’a pas de soucis d’argent ect mais bon, elle est veuve et ça c’est difficile.  Les tuiles qui lui arrivent font “du bien” parce que personne n’aime les gens parfaits et c’est comme ça qu’on aime notre Bridget de toutes les façons.

Avertissement, ce livre peut sembler aussi très enfantin par endroits. C’est très pipi caca alors on aime ou on aime pas. Ça ne m’a pas toujours fait rire mais parfois on rit malgré nous parce que c’est bête et léger. Mais voilà, c’est une mise en garde.

En conclusion, je voulais le lire parce que d’une part on en entendait parler (évidement en Angleterre, le livre était partout dans les médias il y a quelques mois) puis parce que j’avais lu les précédents livres. L’occasion s’est présentée avec le livre en réduction sur Kindle et zoum téléchargé. Ça m’a vraiment plu de retrouver notre Bridget imparfaite et attachante, j’ai vraiment passe un bon moment à dévorer le livre parce que le côté journal, ça nous incite à continuer notre lecture.

Bridget jones: Mad about the boy by Helen Fielding

My liking :

Really liked it, sometimes loved it. For the ones who like the previous ones.

The story in short :

Bridget is now in her fifties (it goes so quick!), has two kids Billy and Mabel and is a widow…Darcy died in a…I let you discover how.

She got fatter, she feels lonely, is not ordganized at all. Her friend want her to meet someone quite urgently because she is going to be a reborn virgin and because it has been 4 years and she needs to move forward, Darcy wouldn’t have liked her to be alone.

So here is a new start. New self help books, registering to social websites, organising for kids, writing a scenario, love, here comes Bridget!

My opinion :

What a pleasure it was to read this book after the dark and gloomy previous read! And how weird it was to read Bridget so (old). Yeah I know, 50 is not old but it just that in my mind, Bridget was staying in her thirties!It took me a while to get used to it.

But let’s come back to the story. Bridget is older, got more responsabilities and is a widow so has to be two parents. She still have loads of bad luck or ridiculous situations which is really funny for us, reader.

Negatives sides, two things. First is the abuse of GAAAHH that comes up quite often with too little time in between so can be unnerving but we get over it.
Second thing is the book is trying to be maybe too much “in” with Twitter, Facebook, Xbox. So I know it is part of our world now and obviously ten years ago it didn’t exist. But it made me think of the last tome of the tales of the city by Armistead Maupin who was too much as well with the Iphone, Ipad and in the book, it spoils a bit the image and the nostalgie you have regarding the character. What I liked in the french book les morues by Titiou Lecoq is that she replace the name Myspace by another one sounding similar but invented so you knew what she was refering to without feeling in your every day world. But again, we get over it and at the end, I was used to it.

There are some moments a bit like Sex and the city (the tv serie) so obviously the ones who don’t like it, it won’t remind them of anything. Often I smiled or laughed especially in the ridiculous situations Bridget finds herself into. I really would like it to be a new movie because I nearly prefered the movies to the books.

In this tome, she seems in a way to have the easy life. Not get worried about work like having a schedule, time to respect and there she can work as she wants, not worried either about money. She spends a lot of time on Twitter gaining or loosing followers. But she is a widow and this is difficult, I’m sure. And when she is unlucky, it is nearly pleasing because nobody likes someone too perfect and this is how we like our Bridget to be anyway.

A warning though, it is sometimes very childlish. Farts, burps and so on. It didn’t always made me laugh and we like it or not. But sometimes it was just silly so despite yourself you just laugh.

In conclusion, I wanted to read it because it was so much in the media a few months ago and because I read the previous ones. It turned out that it was on offer on Amazon for Kindle so I bought it in one click. I really enjoyed reading about Bridget again, so imperfect and touchy. I really spent a nice time reading it quickly as well because the diary aspect makes you want to go on and on reading.

Advertisements

10 thoughts on “Bridget jones: Mad about the boy by Helen Fielding

  1. Je suis un peu une inculte de bridget Jones … Je n’en ai lu aucun… J’ai juste vu les films que j’ai bien aimé. Le premier m’a fait mourir de rire ! Il faudrait sérieusement que je me mette au livre bien que je sois pas fan de ce genre de livre journal intime/Check list… À méditer …!

    • Ben si t’as préféré les films, alors jte dirais d’en rester là. Peut etre si tu as l’occasion de lire le dernier mais si à la base tu n’es pas fan du type journal intime…Le premier tome j’avais bien aimé parce que c’était différent de ce que j’avais pu lire mais je crois que j’ai préféré le film. Le 2eme tome j’avais moins aimé que le 1er. Après c’est à toi de voir si tu as envie de t’y mettre!

    • Oui voilà exactement. Je sortais d’un livre lugubre alors celui là c’était complètement l’opposé!Comme tu le dis, ça fait du bien de temps en temps. Après ce n’est pas un “must read” mais plutôt un pourquoi pas si tu as l’occasion et d’humeur à rire! 😉

    • Le dernier l’avantage c’est que ca sera comme tout nouveau puisqu’il n’y a pas encore de film. Mais il faut aimer le style journal. Je te conseille de faire un essai sur Amazon avec leur “feuilletez” pour voir si ca te plairait ou pas un fois qu’il sera sur Amazon cela dit. 😉

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s