The mistake by Douglas Kennedy

SCROLL DOWN THE PAGE FOR ENGLISH VERSION!!

Pages : 60

Lu en /Read in: Anglais/English

Langue originale/Original language: Anglais/English

Obtenu/Got: Kindle

Titre français / french title :  pas de traduction à ce jour

Mon appréciation :

Bien aimé, très court (nouvelle)

L’histoire en bref :

C’est l’histoire d’un homme qui nous raconte l’erreur qu’il a faite de sortir avec Gitte, qui a pourtant tout pour plaire, en croyant que c’était la femme de sa vie.

Mon avis :

Une petite nouvelle qui pourrait bien avoir un homme ou une femme comme personnage principal car tous ceux et celles qui sont passés par les stades de déprime, sous-estimation de soi, espérance infinie et croyant que tout est possible au début d’une nouvelle relation, peuvent se référer.

Le dicton “l’amour rend aveugle” est tout à fait adapté pour cette nouvelle.

J’ai été un peu étonnée dans les premières pages car le style est très direct, Kennedy n’y va pas par quatre chemin et n’arrondit aucuns angles. Puis on retrouve notre Kennedy, on se met dans l’histoire, on sait que ça va venir que l’histoire va se mettre en place, on croit connaitre le schéma et puis c’est fini. Assez abruptement, aussi vite que ça avait commencé mais après tout, les nouvelles, c’est toujours comme cela et il faut bien une fin. Ça passe toujours trop vite quand on apprécie la lecture.

Oh et la bonne nouvelle, c’est que ce titre est gratuit!

The mistake by Douglas Kennedy

My liking :

Liked it. Short story.

The story in short :

It is the story of a man who tells us how he made the mistake to go out with Gitte, who has everything a man could dream of and believed she was the woman of his life.

My opinion:

A short story that could have a man or a woman as main character as everyone who has
been through it knows how it feels to go through depression, underestimate ourselves,
incredible hope thinking everything is possible at the beginning of a new relationship, can relate to.

The saying “love is blind” is very well adaptated to this short story.

I was a bit surprised in the first pages because the style is very direct, Kennedy is not taking short cuts. Then we find the Kennedy we are used to and we get into the story.
Only as soon as you get into it, we  know how it works with Doug ( yeah, Doug, Douglas!) it is finished. As abruptly as it started. But it is a short story and there is always an end to every story. It always goes too quick when you like a read.

Advertisements

6 thoughts on “The mistake by Douglas Kennedy

    • Bravo, ca sera ton premier Kennedy!! Oui je l’ai lu et j’avais beaucoup aimé. Il faut passer quand même les 80 premières pages pour que l’histoire se mette en place mais beaucoup l’on critiqué disant que c’était trop roman à l’eau de rose.

      • c’est pas mon premier, j’avais lu à la poursuite du bonheur que j’avais follement aimé et ensuite j’ai lu la femme du V qui ne m’a pas plu et du coup j’avais arrêter avec Douglas Kennedy.

      • oh pardon je confonds avec Marc Lévy que tu avais dit ne pas avoir lu…La poursuite du bonheur est effectivement le meilleur. La femme du Veme est assez spécial je n’avais pas trop aimé non plus mais j’en connais qui ont aimé parce que justement différent.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s