Fried green tomatoes at the Whistle stop cafe by Fannie Flagg

SCROLL DOWN THE PAGE FOR ENGLISH VERSION!!

Pages: 395

Langue originale/Original language: anglais/english

Lu en/Read in: anglais/english

Titre traduction française/French translation : Les beignets de tomates vertes de Fannie flagg

Trouvé en charity shop (magasin de charité)/found in a Charity shop

A savoir /just to know : Que personne ne s’offusque de ma façon de parler, je ne vais pas commencer ici dans le politiquement correct. Je parlerais d’une personne noire de la même manière que je parlerais d’un personne blanche. That no-one gets offended, I am not going to start with the politicaly correct. I will say black person the same way I will say white person.

5167PXA4yQL_6b56-8c19c

Mon appréciation :

Beaucoup aimé. Transportée en Alabama, j’étais là bas avec tous les personnages. Drôle et émouvant.

En 1986, Evelyn est proche de la cinquantaine, mariée, va voir toutes les semaines sa belle mère avec son mari dans une maison de retraite. Là bas elle fait la connaissance de Ninny Threadgoode-une vieille dame de 88 ans-qui est un vrai moulin à parole qui commence à raconter sa vie à Whistle Stop (une petite ville d’Alabama en activité grâce au chemin de fer) quand elle était jeune;  et la vie des habitants.

Au départ, Evelyn n’est pas forcement emballée et essaye même de se cacher de cette vieille dame qui lui parle de lieux et de personnes qu’elle ne connait pas et dont la plupart son morts.

Puis petit à petit, Evelyn se met à s’intéresser aux histoires et à attendre le prochain dimanche où elle va aller voir Ninny. Entre les deux femmes une amitié se crée qui partagent le plaisir de bien manger et se retrouve donc toutes les semaines autour de divers sucreries ou mets.

A Whistle stop, dans les années 20, il y a Idgie, le garçon manqué, aventurière et esprit libre qui aide les gens mais qui refuse catégoriquement qu’on le sache.

Il y a Ruth la belle Ruth qui viendra un été qui va changer sa vie. Elle et Idgie vont tenir le café de Whistle Stop à partir de 1929.

Smokey, un sdf noir qui, sans l’aide d’Idgie serait peut être mort de faim en ces temps de dépression. Idgie lui a offert son amitié et un toit sur la tête.

Big George et Onkell qui ont plusieurs enfants et qui jouent une grande part dans la communauté et dans la vie d’Idgie et Ruth.

Spisey, au départ l’employée de la famille Threadgoode, qui travaille ensuite au café, cuisine si bien et s’occupe tellement bien des enfants.

Grady, qui travaille au chemin de fer,  shérif a ses heures, qui joue le dur mais qui a un cœur tendre et cherche à protéger sa ville.

Il y a aussi Stump, le fils de Ruth qui ne se laisse pas abattre par certains coup de la vie parce qu’on lui a apprit à se servir de sa “différence”  pour être plus fort.

Et tellement d’autres personnages que je ne peux pas tous les citer.

Puis il y a aussi le Klu Klux Klan, le racisme contre les noirs, l’homosexualité, un meurtre, des bonnes actions extraordinaires, des bandits bienfaiteurs, une femme abeille, des poissons chat grand comme ça…

Dans le présent, Evelyn a l’impression de n’appartenir à aucun monde, qui cherche sa place, qui se remet en question, son mariage, ses enfants. Ninny lui apporte la sagesse, une certaine clairvoyance et l’aide dans ses questionnements.

Mon avis

Ça faisait longtemps que je voulais l’acheter car je l’avais vu sur les avis d’amazon quand j’avais fini la couleur des sentiments puis un jour, je l’ai vu dans un charity shop alors forcément, j’ai sauté dessus et je n’ai pas été déçue.

J’ai vraiment beaucoup aimé. J’ai souri beaucoup de fois, rit, j’ai versé quelques larmes à la fin. J’ai eu tout d’abord un peu de mal car on saute du passé au présent donc il faut un temps d’adaptation et de patience car on peut se demander parfois quel est le rapport avec l’histoire mais ne vous inquiétez pas, il y a soit un rapport, soit c’est pour vous familiariser avec les personnages car c’est ainsi qu’ils deviennent vos amis. C’est l’impression que j’ai eu lorsque j’ai terminé le livre d’ailleurs; quitter des amis et de leur dire au revoir.

La quatrième de couverture ne rend pas du tout justice au livre (en tout cas sur mon édition) qui fait croire à une petite ville tranquille où un meurtre se passe. Alors oui il y en a un, il est mentionné au début du livre mais il n’est pas essentiel a l’histoire, il en fait juste partie. Le livre ne tourne pas autour de ça.

Le livre parle de beaucoup de sujets dont le racisme envers les noirs. Similaire à la couleur des sentiments où l’on se dit ici “mais pourquoi ça les dérange de manger dans la même pièce qu’une personne noire par contre ce n’est pas un problème pour eux qu’ils leur fasse à manger” et tout comme pour la couleur des sentiments, où les noirs ne peuvent pas partager les toilettes car ils ont soit disant pas les même microbes que les blancs mais par contre, élever les enfants y a pas de problème. Ca me révoltait, je trouvais ça injuste, cette division blanc noir que les blancs instaurait. Et avec tout le questionnement d’Evelyn qui se dit qu’elle aurait aimé être noire parce que pour elle, les noirs ont une philosophie différente de la vie et l’appréhende autrement, parce qu’ils ont dans leur démarche une aisance, une attitude qu’elle envie. Le paradoxe de vouloir être noir quand on est blanc et blanc quand on est noir. Cheveux raides/cheveux frises.L’herbe est plus verte chez le voisin, ect..

J’ai trouvé ça très touchant et cela m’a rappelé le voyage au Kenya que j’ai fait avec mes parents. Lorsqu’on est rentrés en France ça m’avait frappé de voir que des blancs qui tire la gueule. Quel contraste par rapport à tous ces visages gentils et souriants que j’avais vu pendant une semaine! Un retour déprimant. Un peu comme de voir la tête des gens dans le métro.

D’autre part, dans le livre, l’amitié est beaucoup évoquée que ça soit entre Ninny et Evelyn, mais entre tous les personnages de Whistle stop qui s’unisse plusieurs fois dans l’histoire et c’est vraiment beau.

La relation Ruth Idgie, je voudrais préciser mon opinion. J’ai lu quelques critiques du livre et un topic posait la question sur leur relation : amitié profonde ou amour. Et d’après ce que j’ai compris, le film qui est sorti après le livre montre les deux femmes amies. Pour ma part, dans le livre, je n’ai pas vraiment eu de doute sur leur relation et si je me trompe pas, Ninny dit même a un moment donné “à cette époque, c’était différent, pas comme aujourd’hui” sous entendu qu’en 1929 deux femmes ensemble n’était pas “normal”. Et sans que ça soit écrit noir sur blanc que les deux femmes ont une relation amoureuse, c’est très fortement, à plusieurs moments, sous entendu. Mais cela reste mon interprétation.

Toutes les interrogations d’Evelyn sont intéressantes. Elle remet en question son époque, la place des femmes, sa place à elle dans la société, son mariage. Parce que l’on traverse tous à un moment donné, si ce n’est plusieurs fois dans la vie, ces moments d’interrogations, on se sent plus proche du personnage.

J’ai aimé aussi le fait d’avoir les recettes à la fin. Ça ajoute le petit cote amical, genre “tiens, je t’avais promis de te donner la recette. Mais chut c’est un secret”.

Mes plus beaux passages préférés, je vais vous les dire en mots clés, pour ne pas gâcher le plaisir de la lecture:

L’éléphant, le jeune sdf. J’ai adoré et rit au moment des testicules et de la réplique d’Evelyn au supermarché.

Donc en conclusion, j’ai beaucoup aimé car c’est un roman qui fait passer par beaucoup d’émotions, qui nous transporte en Alabama et moi je me serais bien vu sur mon porche dans une chaise à bascule observer mes amis de Whistle Stop, les champs de blé derrière la maison ondulant avec la brise. Ça fait un peu cliché je sais. Ah tiens, d’ailleurs, je vais vous laisser, Idgie m’attend pour aller pêcher un poisson chat. 😉

My liking :

Really liked it. Was in Alabama with all the characters. Funny and moving.

In 1986, Evelyn, nearly 50, married, goes every week with her husband to see her mother-in-law in
a nursing home. There she mets Ninny Threadgoode-an old lady of 88 years old-who is a real chatterbox and starts to tell Evelyn everything about Whistle Stop (a little town in
activity thanks to the train)and its inhabitants.

At first Evelyn wasn’t that keen on listening to her and even tried to hide from
that woman who tells her stories about a place and peolpe she doesn’t know and who are
for the most of them dead.

Then little by little, Evelyn starts to get interested and actually looks forward to
the next sunday to see Ninny. Between them two, a frienship develops, sharing their
mutual taste for nice treats and candies.

At whistle Stop, in the 20’s, Idgie is a bit of a tomboy, adventurer and free spirit
who helps people but refuse anyone knows of it.

There is Ruth, the beautiful Ruth who will come one summer that is going to change
her life. Idgie and her are going to open the cafe in 1929.

Smokey, a black hobo, who wouldn’t maybe be alive if it wasn’t for Idgie who
gave him her friendship and a home.

Big george and Onkell have a few kids and play a big part in the community
and in Ruth and Idgie’s lives.

Sipsey, black maid of the Threadgoode family at first is going to work in the cafe,
her who cooks and take care of children so well.

There is as well Stump, Ruth’s son who doesn’t allow himself to feel low because of
his” difference”, he has been taught to use it to make him stronger.

Then there is as well the Klu Klux Klan, racism against black peolpe, homosexuality,
murder, good and extraordinary actions, a bee woman, catfishes big like that…

Evelyn who has the impression to not belong to anything, to any society, she questions her marriage, her kids. Ninny brings her a sort of clear-sight about her life and helps her in her questionning.

My opinion :

It had been a long time that I wanted to buy this book because after reading
the help, I saw on Amzon that the readers advised it. So when I saw it in the
charity shop, I jumped on it and I wasn’t disappointed.

I really liked it a lot. I smiled, laughed, shed a tear at the end. At first I
had some trouble to get into it because of the jumping back in time so you must
be patient because if you wonder what is the relation of this or that story, you
will see later on. Either it is for you to get familiar with the characters, either it is in relation with the following story and this is how they become your friends. Because this is the feeling I got when I finished the book, I had the feeling of leaving friends and saying goodbye to them.

On my edition of the book, I have to say that the back doesn’t give any justice
to book because it is said something like whistle stop is a nice little town and one day there is a murder. So yes, there is a murder but the story doesn’t evolve around it. It is only a part of it.

The book speaks about a lot of subjects, one is racism towards black people.
Similar to the help, where you think “but why it bother them to eat ine the same room
as a black but on the other hand, it is not a problem for them to have a black
cooking for them” and like in the help where black people can’t use the same toilet
as a white because they don’t have the same microbes as them, but on the other hand,
there is no problem for a black to raise white’s kids. I was revolted by this division white black that whites instaured. With all that, there is the questionning of Evelyn who wonders and think that she would have like to be born black. Because for her, black people have a different way of facing life, a different philosophy, an well beeing she envies. The paradox of wanting to be black when you are white and white when you are black. Straight hair/curly hair, the grass is greener at the neighbours’…

I thought It was touching and it reminded me of my trip to Kenya with my parents
because when we came back I remember having been shocked to see white looking miserable and nearly sulking compared to all the smily faces I saw in Kenya! Depressing return, a bit like looking at people’s faces in the tube…

Otherwise in the book, the friendship between Evelyn and Ninny is there but
most of all, the friendship between all the inhabitants of Whistle stop and it
was beautiful to read.

The relationship Ruth-Idgie, I would like to make a point about it. Simply because I read some reviews of the book and the relationship of the two was questionned as was it a love relationship of deep friendship. And from what I understood, the movie shows them as friends. From my interpretation, I personally understood that they were lovers and if
I am right, at some point Ninny says something like “at the time, it wasn’t like nowadays” meaning that in 1929, having a relationship with another woman wasn’t exactly the “normal” behaviour. It is never clearly said they were lover but for me it was an understatement. But as I said, it only my point of view.

All Evelyn’s questionning is interesting. She wonders about the society in which she lives,
her place in this society, her marriage, her life, woman and men. Because I think we all have periods in our lives when we think about those questions, we can feel close to Evelyn.

I liked as well the recipes at the edn of the book. It gives a little secret-sharing-
friendly feeling like “I promised you the recipe. Here you go but shush, it is a secret!”

My favororite beautiful moments, I am only giving the key word to not spoil anything:
the elephant, the young hobo.
I loved as well and laughed about the balls and the answer of Evelyn at the supermarket.

So in conclusion, I really liked it, for the fact of going through all the emotions and
makes you travel to Alabama. And personnaly, I would imagine myself in a rocking chair
on my patio, observing my friends of Whistle stop, the fields in the background moving
in the light wind. It looks a bit cliche I know. Oh, by the way, I have to go,
Idgie is waiting for me, we are going to fish a catfish 😉

Advertisements

4 thoughts on “Fried green tomatoes at the Whistle stop cafe by Fannie Flagg

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s