The ladykiller by Martina Cole

SCROLL DOWN THE PAGE FOR ENGLISH VERSION!!

Pages: 736

Lu en /Read in: Anglais/English

Langue originale/Original language: Anglais/English

Obtenu/Got: in Charity shop (conseillé par Carol du travail)/in charity shop (advised by Carol at work)

Titre français/french title : Le tueur

Couverture française:

imagesCAAQYO9G

Mon appréciation :

Entre le ça va et le bien aimé. J’ai bien aime mais…ça aurait pu être plus court. L’intrigue était bonne cela dit. Pour ceux qui aime Mary Higgins Clark?

L’histoire en bref :

George Markham a un secret, il est pervers sexuel et tueur à ses heures. En dehors de ça il est un bon petit mari. Son secret, il l’adore et ne fait qu’y penser.

Kate Burrows est une policière qui s’investit beaucoup dans son travail. Sans doute trop au goût de sa fille et de sa mère mais elle adore son job et pour subvenir aux besoins de sa famille, elle n’a pas le choix.

Patrick Kelly est ce qu’on appelle un méchant, un bad boy qui travaille dans la reprise de biens et qui a beaucoup d’argent. Un jour, sa fille ne rentre pas la maison et Kate Burrows va mener l’enquête de très près en se rapprochant dangereusement de Patrick Kelly.

Mais a trop jouer avec le feu, on peut risquer gros.

Mon avis :

C’était bien mais c’était long. Je ne me suis pas ennuyée mais disons qu’à plusieurs reprises, je me suis dit que ça aurait pu être plus court, l’enquête très longue pour découvrir ce meurtrier que l’on connait déjà!

Autre remarque, il y avait beaucoup, beaucoup, beaucoup de répétitions. Trop en fait. Entre le “patrick kelly, le méchant, le vilain (plus personne n’emploie le mot vilain, c’est dans les contes pour enfant) et la belle Kate, flic, la situation est risquée” dit au moins 4 ou 5 fois, ou encore “George souriait de son petit sourire secret rien qu’à lui, il est maniaque, aime les choses bien rangées” ” il a eu la grâce de regarder ailleurs” là encore répété 4 fois dans le livre . Les répétitions ne sont malheureusement pas noyées dans le nombre de pages et j’y ai été sensible.

Voila, en dehors des points négatifs et des clichés des bons et des méchants, l’intrigue était plutôt bonne. Ici on sait qui est le tueur, on attend juste qu’il se fasse attraper. Et ça ne sera pas de tout repos. Parce que pour faire durer l’intrigue pendant autant de pages, vous imaginez bien que ça n’est pas simple et qu’il ne se fait pas attraper au début. La fin était bonne. L’explication psychologique du profil de George est plausible même si c’est horrible à lire.

Ma collègue Carol qui m’avait donc conseillé ce livre comme étant pour elle “le meilleur livre qu’elle ai jamais lu” et bien je lui ai dit que je ne partageais pas son opinion. Ce livre se lit bien, on est plus ou moins happé dans l’histoire mais de là à ce que ça soit le meilleur livre que j’ai lu, on en est très loin.

Si loin que je me demande si je vais renouveler l’expérience avec Martina Cole. Je pense que oui histoire de me faire une meilleure idée de l’auteur, ce livre étant un de ses premiers je crois.

Pour ceux qui aime un bon thriller qui se lit bien avec quelques scènes assez descriptives, alors voyez ce que vous en pensez!

The ladykiller by Martina Cole

My liking :

Between the I like it and it’s all right. I liked it but…it could have been shorter.
The plot was good though. For the ones who like Mary Higgins Clark?

The story in short:

George Markham has a secret, he is a sexual pervert and killer in his spare time.But otherwise he is a nice husband. His secret, he loves it and can’t stop thinking about it.

Kate Burrows is a cop who is really devoted to her job. Too much to her daughter’s and mother’s taste but she needs to earn money and likes her job.

Patrick Kelly is a bad boy who works in repo so he has loads of money. One day, his daughter doesn’t come back home and Kate Burrows will be the one in charge of the case, getting a bit too close from Patrick Kelly.

But to play to close from the flame, you know the risks…
My opinion:

It was good but it was long. I wasn’t bored but a few times I thought it could have been
shorter. When you think that you already know the murderer from the beginning…

Another thing is I thought there was a lot or repetitions. Too much in fact. Between the
“patrick Kelly, the vilain (no one uses that words anymore, it is not a fairy tale) and the beautiful Kate, a cop, the situation is risky” or “George was smiling his little smile that was only showing his top teeth (or something like that)” “George likes order, he is a maniac””he had the grace to look away” repeted at least 4 times in the book. All that, in a book this size could be lost but not to me. I read and read it again. noticing each time it was written.

Other the negative side and the cliche of goodies and badies, the plot is quite good.
Here we know who is the killer, it is only a matter of when he is going to be arrested. And it won’t be so simple, as you can imagine with a book this size. The psycholoical profite of George is plausible even if it’s horrible to read.

My colleague Carol advised me to read this book because for her it is “the best book she ever read”. I liked it but I don’t share her opinion. This book is fine, we feel more or less hooked by the story but to put it to the best book ever, no.

I even wondered if I wanted to renew the experience with Martina Cole. I think yes because this one was one of her first books I think.

For the ones who like a good thriller, easy to read with a few scenes quite descripive, then see what you think about it!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s